Catégories
Bien être Psychologie

Garder son âme d’enfant.

C’est une notion qui est véhiculée dans le livre d’Antoine de Saint-Exupéry. 

Mais qu’elle est l’idée vraiment? Je tente une réponse subjective. 

Les enfants ont une volonté inébranlable de découvrir leur environnement et de comprendre ce qu’il se passe. De même, ils ont une créativité débordante qui leur permet de rejouer des situations vécues (stressantes, apaisantes) pour mieux intégrer et gérer ces situations. 

Cela leur permet aussi de créer un imaginaire et d’inventer des histoires souvent fantastiques. 

Les adultes ont tendance à rationaliser beaucoup et ignorer le pouvoir de l’imaginaire. 

Ce qui prime est souvent ce qui peut être analysé, noté, quantifié. 

A mettre tout dans des boîtes, coller des étiquetés aux choses, aux gens. 

Ce sont des choses que les enfants ne font pas et qu’il faudrait que l’on puisse continuer à développer une fois devenus adultes. 

Les choses les plus importantes sont-elles rationnelles, quantifiables? 

Bien sûr, ne soyons pas manichéens et essayons de faire cohabiter cette âme d’enfant avec celle que nous impose la société et nos préoccupations quotidiennes. 

Quel est votre avis? 🤔

Catégories
Animaux Art bilinguisme dessin Dinosaure

Activité Dessin

Dinosaure – T. Rex

Suite à une vidéo que j’ai vue sur le compte Instragram @pbskids dans laquelle le dessinateur Craig Bartlett montre comment il dessine son Dinosaur Buddy (que l’on peut retrouver dans ses aventures du Dinosaur Train), nous avons voulu dessiner ce gentil T.Rex avec nos enfants et surtout celui de 3 ans.

Une superbe activité, qui permet de lier trois mondes que notre enfant adore en ce moment. Les dinosaures, l’anglais, le dessin.

Il a bien suivi les règles du dessin puis a laissé parler sa créativité pour que le dessin colle à son imaginaire.

Il a donc dessiné un Dragon-dinosaure. Méchant à moitié (que d’un œil!). On peut parler avec lui après la création du dessin de ce qu’il a dessiné en Anglais. En posant des questions du genre : 

  • What did you draw?
  • What body parts did you draw?
  • Which color do you want to use for its eyes?

Il a dessiné/he drew : teeth, nose, eyes (colors), tongue, paws, legs, tail, spits fire. On peut faire le lien avec la chanson Head, Shoulders, Knees and Toes.

Je vous encourage vivement à dessiner Buddy avec vos enfants et à partager avec nous vos dessins et impressions.

Catégories
bilinguisme

Le Petit Prince

ISBN : 978-0-9567215-9-4

Cette œuvre d’Antoine de St-Exupéry est excellente pour de nombreuses raisons mais je m’intéresse ici à l’apport que présente ce livre pour l’apprentissage de l’Anglais et d’une seconde langue plus généralement.

Il existe des versions Français/Anglais qui sont très bien faites. Avec sur la même page le texte dans les deux langues pour comparer rapidement. Il y a quelques illustrations intéressantes qui aident les enfants pour la compréhension.

Je dirais que cette œuvre est accessible pour les enfants à partir de 3, 4 ans. Avant c’est un peu compliqué.

Les messages véhiculés dans cette œuvre conviennent très bien aux jeunes enfants. En effet, les thèmes abordés passent de l’enfance, les différences entre les enfants et les adultes à la notion d’amitié, en passant par le goût de l’aventure et des voyages, l’art, la science.

Je conseille cette œuvre pour une lecture en famille!

Catégories
bilinguisme

Ce qui a changé à 3 ans

Nous avons décidé pour notre premier enfant de lui parler dès la grossesse en français mais aussi en anglais. Un des parents lui parle constamment en français et l’autre en anglais.

Cela a bien fonctionné jusqu’a présent dans le sens où il comprend ce que nous lui disons indépendamment de la langue. Par contre, pour la langue en apprentissage faible (anglais), lorsqu’on lui posait une question il répondait en français. Ce qui ne m’inquiétait pas plus que ça.

Par la suite, j’ai fait quelques lectures sur le thème du bilinguisme précoce. Et j’ai lu une très bonne remarque. En effet, il était dit que si l’enfant comprend que le parent lui parlant en anglais comprend aussi le français (ce qui est le cas dans notre situation) alors l’enfant ne va pas faire l’effort de parler anglais. C’est un effort inutile à produire.

Et c’est totalement vrai. J’ai pu le confirmer. Lors d’un brossage de dents, je demande à mon enfant pourquoi il ne me répond pas en anglais, il répond alors : « Mais, papa, tu parles les deux! Je peux répondre en français. »

J’ai alors pensé aux histoires de marathoniens ou triathlètes qui s’effondrent après le dernier virage en apercevant la ligne d’arrivée. Parce que leur cerveau s’est dit, c’est bon pas la peine de forcer plus tu es arrivé.

Le cerveau humain est fait de telle façon. Lorsqu’il peut s’économiser il va le faire.

Et c’est exactement ce qu’il s’est passé pour mon enfant. Comprenant que je connaissais le français puisque je le parle avec sa mère, il a jugé inutile de répondre en anglais quand je lui parle.

C’est pourquoi j’ai changé de stratégie depuis quelques mois. Je lui demande de me parler uniquement en anglais.

Bien sûr au début c’était compliqué. Je devais répéter constamment « in English please ». Et lui n’était pas forcément content de devoir faire l’effort. Mais après quelques jours, il a commencé à essayer plus et maintenant après quelques semaines, il a bien intégré qu’il devait me parler en anglais et il a fait de gros progrès.

Il n’a plus l’appréhension de parler anglais ni avec moi ni avec de l’entourage anglophone.

Voilà un petit retour d’expérience modeste. Mais j’espère que cela pourra aider certains parents.

Catégories
Bien être

Ocytocine


L’ocytocine est à la fois un neurotransmetteur produit dans le cerveau qui agit sur le système nerveux et une hormone qui agit sur différents organes.

L’ocytocine intervient dans les comportements émotionnels et sociaux ainsi que dans des événements physiologiques tels que l’accouchement et l’allaitement.

Elle provoque des contractions de l’utérus permettant l’accouchement et du sein pour permettre l’expulsion du lait maternel.

Par exemple, il est connu que la mise en place de la peridurale avant l’accouchement peut réduire la production d’ocytocine et c’est pourquoi l’équipe médicale utilise en général un produit pour contrecarrer cet effet. De manière naturelle, on peut augmenter la sécrétion d’ocytocine par différents moyens qui sont exposés dans l’illustration. Les caresses, une musique que l’on apprécie, être entouré de ceux que l’on aime et qui nous aiment. Une atmosphère agréable, chaleureuse et aimante.

L’ocytocine semble jouer un rôle dans les dépressions post-partum. Il semblerait qu’un taux peu élevé participe à l’apparition de la dépression post-partum. Plus on câline un enfant, plus il va sécréter de l’ocytocine. Les liens d’affection se renforcent et amènent un équilibre, une harmonie dans la cellule familiale. Ce qui permet un développement sain de l’enfant.

L’ocytocine joue un rôle prépondérant dans la relation parent-enfant et dans lien qui peut être créé.

Libérée dès que le contact est agréable, tendre, l’ocytocine rend également la vie plus douce en réduisant très fortement l’anxiété et l’agressivité.

Crédit illustration : Vanina Gallo.

Catégories
Bien être

Massages

Les effets du toucher sont particulièrement bénéfiques pour les plus vulnérables.

Les prématurés qui peuvent bénéficier du peau à peau ou de massages affectueux, crient moins, se développent et grossissent plus facilement. Ils dorment mieux et sortent plus tôt de l’hôpital.

Les massages prodigués avec tendresse et respect diminuent l’apparition des maladies et améliorent la santé des enfants. Ils abaissent le niveau des hormones de stress chez les enfants et les adultes. Chez celui qui reçoit les messages mais également chez celui qui les prodigue. C’est pourquoi apprendre aux mères dépressives à masser affectueusement leur bébé peut être d’une grande aide. En effet, elles se sentent mieux, moins anxieuses, moins déprimées. Leur enfant sourit d’avantage, s’éveille et devient plus sociable. Les hormones de stress diminuent chez elles et leurs enfants. Le cercle vertueux est engagé.

Les adolescents dépressifs et agressifs peuvent également trouver un apaisement grâce aux massages.

Les bienfaits du toucher ne sont pas réservés aux contacts entre Êtres Humains. Caresser un animal familier comme un chien, un chat, un serpent, une araignée (oui il faut bien penser aux NAC) active aussi le cerveau social, apaise et réconforte l’animal ainsi que celui qui caresse.

Sources:

  • Pour une enfance heureuse – Catherine Gueguen
  • Expérience personnelle.
  • Différentes sources internet.

Catégories
Art

Gribouillis

Les Gribouillis ne sont pas « que des gribouillis ».

@parents_impliques

Ils sont un mot, un nom, une idée, une histoire.

Mais surtout un chef-d’oeuvre.

Nous ne sous-estimons jamais le débrief d’après réalisation d’un dessin. En effet, c’est un moment de partage incroyable avec son enfant et souvent il nous étonne par l’interprétation de son oeuvre.

Il faut preuve de créativité, d’imagination et peut également matérialiser sous forme de dessins ses appréhensions, ses doutes. Les gribouillis deviennent alors d’une grande aide pour connaître les besoins de son enfant et de les prendre en charge en douceur.

Les gribouillis ne sont pas "que" des gribouillis
gribouillis
Catégories
bilinguisme

Autant notre environnement culturel influence notre langue, autant cette dernière façonne notre manière de raisonner.

Par exemple, nous pouvons penser à un exemple concret.

En effet, chez certains aborigènes d’Australie, la phrase « L’enfant se trouve derrière l’arbre » se dit « L’enfant se trouve au sud (ou au nord, …) de l’arbre ».

C’est pourquoi les enfants aborigènes développent un sens de l’orientation très pointu dès leur plus jeune âge.

Intéressant non?

Source : Le défi des enfants bilingues – Barbara Abdelilah-Bauer