Catégories
Bien être Santé

Soins pour l’érythème chez l’enfant

Nous parlerons dans cet article, des crèmes ou autres soins qui permettent de traiter, apaiser l’érythème de l’enfant et en l’occurence le célèbre érythème fessier.

Les crèmes dont il est question dans cet article sont à utiliser lors du change pour des raisons pratiques et de facilité. Les irritations surviennent en général suite à l’utilisation de couches qui ne sont pas supportées par l’enfant ou après des selles acides qui surviennent généralement lors des poussées dentaires.

Il est fréquent de devoir utiliser des pommades ou spray pour protéger bébé ou le soulager. En particulier lors d’érythèmes fessiers et/ou de selles acides qui peuvent fragiliser la peau de bébé et parfois jusqu’au sang. 

Dans le cas d’érythème fessier simple sans plaie ou d’une peau atopique (peau sensible, fragilisée). 

Si l’irritation est légère, vous pouvez utiliser dans un premier temps la pâte à l’eau. La pâte à l’eau peut être utilisée même sans irritation afin de protéger l’épiderme. Elle peut donc être utilisée en prévention et être apposée lors de tous les changes si bébé a des problèmes chroniques ou des selles acides.

Bepanthen 5% pour les irritations légères à moyennes.

ParentsImpliqués.fr

 Si la pâte à l’eau ne résout pas le problème, passez alors à la Bepanthen 5%. Elle permet de soulager bébé et de réparer la peau par hydratation. En général pour les petites irritations, cela disparaît au bout de quelques heures. 

Oxyplastine est idéale pour les irritations plus sévères.

ParentsImpliqués.fr

Pour les irritations un peu plus sévères, il est possible d’utiliser oxyplastine. Elle répare la peau et met en place un film protecteur et régénérateur de l’épiderme grâce au zinc faisant partie de la composition de la crème. Posologie : 1 à 2 fois par jour.

Avec plaie superficielle

Lorsqu’il y a une plaie superficielle, écorchures, griffures ou éraflures, il faut plutôt utiliser le Cytelium. Il existe en version spray. Son rôle est d’assécher la peau, pour que la plaie se résorbe plus vite. Posologie : 2 à 3 par jour. 

Cytelium pour les érythèmes avec plaie superficielle.

ParentsImpliqués.fr

Comme toujours, si l’érythème ne s’arrange pas au bout de quelques jours ou même s’aggrave, il est recommandé d’aller consulter son pédiatre.

Catégories
Santé

Les bébés savent instinctivement se mouvoir de la meilleure façon.

Les bébés savent comment se baisser. 

La nature est extrêmement bien faite. Rien n’est laissé au hasard et si nous sommes capable d’observer et comprendre ce que la nature nous montre nous pouvons apprendre de belles choses et également en profiter pour conserver notre santé. 

La nature est extrêmement bien faite.

ParentsImpliques.fr

En effet, je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais les bébés qui commencent à marcher et qui tentent de ramasser des choses au sol adoptent spontanément la bonne posture. Celle que nous devrions prendre pour protéger notre dos. 

Les bébés adoptent spontanément la bonne posture pour ramasser quelque chose au sol.

ParentsImpliques.fr

Cette position idéale est conservée longtemps par les enfants jusqu’à ce qu’ils deviennent trop influencés par ce qu’ils voient autour d’eux? 

Notre rôle dans ce contexte est bien le renforcement positif. Leur dire que c’est très bien et leur montrer également que lorsque nous nous baissons nous adoptons également cette très bonne posture. Celle qui protège notre dos. Cette posture consiste à plier les genoux et à garder le dos droit au maximum. On peut penser à la position du squat pour ceux qui connaissent le mouvement. En plus de préserver le dos, cela permet de maintenir une musculature des jambes, quadriceps et fessiers principalement et également tout le gainage du haut du corps.

Notre rôle est le renforcement positif et l’activation des neurones miroirs.

ParentsImpliques.fr
Catégories
Psychologie Santé

Fausse Couche Précoce

Un sujet important mais peu traité.

Les études  statistiques s’accordent pour dire que les fausses couches précoces qui interviennent donc au cours du premier trimestre de la grossesse représentent 15% des grossesses. 

Certains spécialistes ne sont pas tout à fait d’accord avec ce nombre et estiment plutôt la fréquence à 20% soit une grossesse sur 5. 

Les fausses couches précoces représenterait jusqu’à 20% des grossesses. Soit une grossesse sur 5.

sources croisées sur internet

Je voulais aborder ce sujet qui reste tabou dans notre société mais qui ne devrait pas l’être. Pourquoi? Parce que les fausses couches précoces font partie de la vie de beaucoup de familles. Elles ne sont pas si rares que ça. Et tout le monde devrait le savoir. 

La fausse couche reste un sujet tabou dans notre société.

ParentsImpliques.fr

Faire une fausse couche n’est en rien un signe de problème de fertilité ou d’incompatibilité avec son partenaire. Cela peut arriver chez des couples qui ont déjà eu des enfants en bonne santé. 

La fausse couche est simplement une sécurité mise en place par le corps humain pour mettre un terme à un fœtus non viable. Et c’est une bonne chose. Le processus de méiose (fusion du matériel génétique des parents) puis celui de la mitose sont des phénomènes très complexes qui peuvent se dérégler et aboutir à une anomalie génétique empêchant le bon développement du futur fœtus. La fausse couche dans ce cas doit être compris comme un garde fou, une sécurité pour ne pas laisser se développer un fœtus avec de lourdes anomalies génétiques. 

La fausse couche est une sécurité pour ne pas se laisser développer un fœtus avec de lourdes anomalies génétiques.

ParentsImpliques.fr

La fausse couche précoce (non chronique) est certes un moment difficile mais qui ne présage en rien d’un problème clinique quelconque. Les grossesses suivantes ont donc toutes les chances de bien se dérouler. 

Beaucoup de femmes s’en veulent et pensent qu’elles sont responsables de leur fausse couche mais ce n’est très souvent pas le cas. Il existe bien sûr des situations exceptionnelles pour lesquelles c’est le cas mais ce n’est pas le sujet ici. 

La fausse couche arrive plus souvent qu’on ne l’imagine et tout aussi difficile que puisse être ressenti ce moment, elle permet d’éviter de grosses complications et de repartir sur des bases saines pour une potentielle future grossesse.

Spéciale dédicace à toutes les femmes extraordinaires qui ont traversé cette épreuve et à celles qui la traverseront. Qui trouveront la force de dépasser cette épreuve avec tout le courage qu’elles trouveront en elles. Vous êtes des battantes!

Vive les femmes, vive la vie!

ParentsImpliques.fr
Catégories
Santé

Covid-19 : mon enfant est malade, que faire?

C’est une question pertinente avec la situation actuelle plus que complexe et délicate. Que faire si nous constatons des symptômes chez notre enfant malade?
En cette période de crise sanitaire globale, on aurait vite fait de paniquer. Mais la première chose à faire est toujours de rester calme.
Le site mpedia propose une excellente infographie qui résume très bien la procédure en cas de doute concernant son enfant.
Si vous avez vécu certaines des étapes de l’infographie, vous pouvez laisser votre retour d’expérience en commentaire. Nous mettrons à jour cet article avec tous les commentaires pertinents.